I wanna fly in my house

11 avril 2015

Le Pari Citoyen - Mes trois propositions "punks" pour la Charte éthique

Face aux crises démocratiques, écologiques et sociales, les réponses ne peuvent venir des mêmes vieux discours tombant d'en haut. La désaffection frontale du citoyen face aux politiques impose de prendre de la hauteur pour le réinvestir.

C'est pour cela que Le Pari Citoyen a été lancé il y a quatre mois en Pays-de-la-Loire. Organisé autour de citoyens de tous horizons – encartés ou non, militants associatifs, de l’étudiant au retraité, etc. – des cercles d’échanges ont été créés pour discuter sur différentes thématiques touchant entre autres à l’éducation, au réintéressement à la chose publique, à l’environnement…

Il y a un mois Le Parti Citoyen a publié un premier texte, une Charte éthique de l’élu à consulter ici. Je m'étais investi dans ce chantier, via des outils web collaboratifs, mais le texte publié n'est pas définitif. Après le premier travail vient la collaboration, vous pouvez donc encore pendant une dizaine de jours consulter et apporter vos propositions à cette Charte : elles seront étudiées et commentées de manière ouverte pour la faire évoluer au mieux.

Des cafés/apéros citoyens ont eu lieu dans toute la région Pays de la Loire depuis, dont un en Mayenne mercredi dernier, très enthousiasmant... Il a confirmé une chose simple : la crise démocratique est d'abord une double-crise, une crise éthique et une crise de la représentation. Ce postulat partagé a de nombreuses réponses, déjà abordées dans la Charte : nécessité de réguler le cumul - y compris dans le temps -, transparence accrue, indexation des indemnités sur la présence en commission, révocabilité des élus, peine d'inéligibilité réellement dissuasive en cas de condamnations pour corruption ou détournement de fonds publics, etc.

Cela m'a motivé à proposer trois nouvelles contributions pour la Charte, trois nouvelles idées simples mais auxquels je n'avais pas pensé et que je n'ai encore pas vues proposées. On m'a dit qu'elles étaient un rien radicales, voire provocatrices. Je ne trouve vraiment pas et elles me semblent plutôt sobres, alors voici donc mes trois "propositions punks" - terme bien sur humoristique tant elles n'ont pour moi rien de révolutionnaire - pour réformer la politique !

pari

1/ Interdire les transfuges

Cette première règle est la plus simple, sans doute la plus consensuelle. Elle ne révolutionne pas la politique mais permet - avec la révocabilité des élus et les consultations en cours de mandats sur les grands projets - de ne pas laisser l’impression qu’une fois investi, l’élu peut faire ce qu’il veut.

De fait, il arrive régulièrement que des élus changent de parti en cours de mandat. Cela n’est pas forcément une trahison des convictions de l’élu, qui peut se retrouver un jour hors de la nouvelle ligne de son parti, mais cela conforte fortement l’impression de déloyauté et d’impunité pour les électeurs. Cela peut comprendre des cas très différents : Éric Besson quittant le PS pour l’UMP, Yannick Favennec l’UMP pour l’UDI, , Isabelle Attard EELV pour Nouvelle Donne, Karim Zéribi le PS pour EELV, Marc Dolez le PG pour être indépendant… Les élus peuvent être légitimes, mais s’ils rompent avec leur parti, ils doivent retrouver une légitimité devant les électeurs sous cette couleur rapidement, et non 4 ans après.

La règle pourrait se formuler simplement : « Tout élu changeant de parti ou devenant indépendant en cours de mandat doit démissionner de son poste et se représenter sous sa nouvelle étiquette. Cette règle ne s’applique pas en cas de transformation (disparition, fusion, etc.) du parti initial ou d’exclusion de l’élu dudit parti. »

Face à cette proposition on m'a indiqué qu'en France les députés étaient élus en leur nom propre, comme les conseillers départementaux. C'est vrai - même si en réalité c'est bien souvent l'étiquette qui joue - mais dans ce cas la loi doit a minima s'appliquer pour les scrutins de liste.

 

2/ Un Comité citoyen pour réguler ce qui touche aux élus

Cette proposition est nettement moins consensuelle mais me semble bien plus importante. On le voit, sur le terrain le « tous pourris » revient en permanence. C’est bien sûr faux mais certaines attitudes d'élus refusant toute transformation de leur système ont fait scandale : ainsi entend-on régulièrement parler des règles de retraites des députés, du report ridicule de la loi sur la cumul par les sénateurs, du refus (maintenant cela a heureusement évolué) de la transparence sur la réserve parlementaire… Après l’affaire Cahuzac le président a promis un « choc de transparence » qui s’est achevé dans le ridicule, ainsi la publications de certaines déclarations de manière ultra-confidentielle (en préfecture avec interdiction de prendre des notes ou de diffuser l’info) n’a fait que rendre le citoyen plus suspicieux encore, là ou une transparence simple aurait été acceptée par tous sans risque pour les élus.

De manière générale, le fait que les parlementaires soient parmi les seuls corps à pouvoir voter leurs propres règles pose un vrai problème de confiance. Ces changements de règles ont également tendance à remplir certaines sessions, des élus se sentant souvent des grandes envies de participation, ce qui n’est pas nécessaire alors que le travail parlementaire est déjà saturé.

Il apparaît donc nécessaire de confier toutes les propositions touchant aux indemnités, retraites, avantages et règles déontologiques des élus, anciens élus et membres de gouvernements au main d’un comité indépendant. Pour des raisons évidentes, celui-ci ne peut être nommé par différents élus ou partis, cela ne ferait que reproduire une impression d’entre-soi. C’est pourquoi je propose un « Comité citoyen » composé d’une cinquantaine de citoyens  tirés au sort, qui se réunirait uniquement pour proposer des réformes sur les fonctions d’élus.

La formulation pourrait être celle-ci :

« Tout ce qui touche de près ou de loin à la rémunération, au statut ou aux avantages des élus, ex-élus et membres de gouvernements doit être voté par un Comité Citoyen, seule autorité en la matière. Ce comité sera composé de citoyens tirés au sort sur les listes électorales. Afin que le Conseil soit représentatif, ses cinquante membres seront paritaires et tirés à part représentative entre les territoires urbains et ruraux.

Les citoyens tirés au sort recevront une indemnité compensatoire pour pouvoir exercer ce mandat et pourront refuser leur nomination. Ils travailleront aidés de fonctionnaires mis à leur disposition. Tout tiré au sort ayant déjà exercé un mandat autre que conseiller municipal devra être remplacé, tout membre du Conseil se présentant à une élection ou prenant parti publiquement pour un candidat devra en démissionner.  »

Quand j’ai formulé cette proposition on m’a dit que c’était trop et qu’il fallait seulement que le Conseil soit consultatif. À mon sens cela galvaude l’idée et ne permet pas de prendre une mesure à la hauteur, mais bien sûr cette proposition reste ouverte au débat.

 

3/ Imposer un sas aux « professionnels de la politique »

La remarque la plus courante sur les politiques est qu’ils ne sont pas « dans le même monde », qu’ils vivent déconnectés du réel. L’écart monstrueux entre la réalité de la France et de ses élus reste criant : peu de femmes dans les Assemblées, une diversité d’origines sociales et professionnelles criantes, peu d’employés du privé, d’entrepreneurs, etc. Les propositions sur le non-cumul et la facilitation de la réinsertion des politiques dans la « vie réelle » (statut de l’élu) tendent à transformer cela, mais la vision d’élus tous sur le même bateau et parlant le même langage est prégnante. La sensation d’une politique dominée par les professionnels de la politique se renforce toujours et trouve confirmation dans les faits, en 2014 25% des maires élus étaient des salariés de partis ou employés de cabinets.

La politique restreinte aux professionnels contribue à en exclure le citoyen, toujours jugé trop peu sérieux ou solide pour s’investir. Bien sûr un salarié de parti ou un attaché parlementaire peut faire un bon élu, mais n’avoir jamais vécu que de et dans la politique déconnecte nécessairement des enjeux des citoyens, souvent très loin des jeux internes et des calculs électoraux.

Il paraît donc nécessaire d’imposer une sorte de sas de décompression aux professionnels de la politique avant qu’ils puissent s’engager. Ce afin d’éviter un cursus trop classique pouvant se décrire ainsi : sciences-po > salarié d’élus, groupes ou parti > élu (cumulant parfois avec un emploi de collaborateur).

Il s’agit donc d’interdire à ces groupes professionnels de se porter candidat à un mandat s’ils n’ont pas exercé dans un autre secteur durant une durée conséquente. Afin de ne pas exclure des jeunes ayant fait quelques mois d’emplois auprès de partis ou candidats lors de campagne brèves, un seuil minimum de temps d’exercice est également fixé pour être éliminatoire

La formulation de la proposition pourrait être la suivante

« Toute personne ayant été salariée d’un parti, d’un élu ou groupe d’élu ou d’un cabinet durant plus d’un an (non consécutif) ne peut se présenter à une élection si elle n’a pas exercé dans un autre secteur depuis au moins trois ans. Pour ce qui est de postes comme les conseillers en communications, ou toute personne travaillant d’assez près avec un élu, sa candidature devra être avalisée par l’instance compétente. »

Cette instance pouvant justement être le Comité citoyen imaginé plus haut.

pari-citoyen

Vous aussi avez des idées pour transformer la politique ? Proposez-les en cliquant ci dessus !

Posté par maelrannou à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 avril 2015

Illustrations pour l'Irrégulomadaire

En Mayenne, il existe une brasserie artisanale associative : la BAM. Moi qui ne boit pas de bière je devrai m'en sentir assez éloignée - même si tout est bio ! - sauf que la BAM publie... un fanzine ! L'irrégulomadaire de la BAM, dont j'avais parlé sur 1fanzineparjour, et qui a la particularité d'être à chaque fois illustré par un auteur différent. Fanzine + proximité idéologique + proximité géographique, j'ai réalisé les dessins du n°5, que l'on retrouvera gratuitement fin avril dans les bars et caves partenaires... Voici les 5 dessins réalisés.

 

Illusédito

IllusRecette

Illus Blague

IllusPilsner Urquell

Illus trappiste

 

 

Posté par maelrannou à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2015

Poum d'articles

Suite de l'article précédent recensant mes parutions papiers, voici la liste de mes archives critiques sur le web.

Du9 : Maigre tournée ces derniers temps. Si c'est pour ce site que je préfère écrire, pour la densité offerte, cette densité implique un temps que j'ai de moins en moins. Là j'ai juste eu le temps de taper et publier un (long) entretien, qui est la retranscription d'une table-ronde sur l'egozine que j'avais co-organisé l'an dernier. On y retrouve Lolmède, Rodolphe Cobetto-Caravanes et Archna.

ba

 

Bodoï : Sans bâcler, il m'est plus facile d'écrire ces (relativement) courtes chroniques d'actualité. Pas mal d'articles donc, mêlant BD alternative, Disney et patrimoine franco-belge.

derive_urbaine6_couv donrosa1 hussenot revolution-pilote-tome-1-revolution-pilote

 tourneseol JABBERWOCKY pey

 

1fanzineparjour : Serait plutôt 1fanzineparmois, je suis seul à écrire dessus depuis longtemps maintenant, snif. J'ai bon espoir que ça reparte un jour mais en attendant j'ai tenté de retrouver un rythme hebdomadaire depuis le début 2015.

 

Posté par maelrannou à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2014

Tranzistor, deuz

Après une première chronique dans la très belle revue gratuite Tranzistor, on retrouve "Le Casque et la plume" - ma désormais régulière chronique de BD musicale - dans le numéro 54. Cette fois j'y parle de Punk rock &mobile homes, de Derf Backderf, paru chez Çà et là.

punkrock

(clic sur l'image pour lire en ligne le n°54)

Posté par maelrannou à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2014

Chroniques

Comme toujours, de la note chez Bodoï ! Et bientôt, le Gorgonzola n°20.

Les titres chroniqués : Elle, de Francis Masse (L'Association), Yvonne, l’enfant château, de Delphine Vaute (Vide Cocagne), Michel Risque, l’intégrale #1, de Réal Godbout, Pierre Fournier et Claude Meunier (La Pastèque), Otto, de Frodo de Decker (Paquet) et Fantastic Plotte !, de l'incomparable Julie Doucet (L'Oie de Cravan).

llemass enfant_chateau 

mr_int otto

fantastic

 (clic sur les images)

Posté par maelrannou à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2014

De nouvelles critiques

La rentrée a été lourde, avec la soutenance de mon master 1, qu'il a bien fallu rédiger un jour, mais il y a eu un peu de place pour des articles.

 

Quatre sur Bodoï : L'Art interdit de Lomasko et Nikolaïev (The Hoochie Coochie), La Machine à remonter le temps (Glénat), L'Île carrément perdue de Cromheecke et Sti (Kramiek) et Le Couple Mort et ses amis de Pirinen (L'Association)

art machione ile-carrement-perdue-1 couple

 

Et un plus long sur Gilles la Jungle de Claude Cloutier (La Pastèque)

gilles-couv1--single

Posté par maelrannou à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2014

Pétition de soutien à Gilles Ciment

ci
(photo : Nicolas Guérin)

Gilles Ciment, directeur de la Cité de la Bande Dessinée et de l'Image, subit depuis des mois une situation kafkaïenne d'une extraordinaire violence.

Dans la mesure où son bilan est excellent, le rayonnement de la Cité sous sa direction étant incontestable, il y a sans doute derrière cela des raisons troubles que l'acteur lambda du monde de l'Image ignore.

Je ne l'ai jamais rencontré mais nous avons échangé plusieurs fois à propos de bande dessinée et j'ai pu admirer la qualité des expos du musées, du service de la bibliothèque et de la programmation du cinéma. Cela me suffit largement pour juger de ses qualités, pour le reste cela ne me concerne pas. Le que le procès public en incompétence et la négation de son contrat de travail sont des actes inouïs qui ne peuvent être cautionnés par tous ceux qui peuvent témoigner de son action. 

À cet effet, une pétition a été lancée afin de le soutenir, appelant la Ministre de la Culture à réintégrer M. Gilles Ciment dans ses droits et à trouver une sortie honorable à cette triste affaire.

En moins de vingt-quatre heure une cinquantaine d'auteurs, réalisateurs, éditeurs, universitaires ou producteurs ont répondu présent. Parmi eux, on retrouve notamment Art Spiegelman, José Muñoz, Lewis Trondheim, Michel Ocelot, Posy Simmonds, Mattt Konture, Lorenzo Mattotti, Bastien Vivès, José-Louis Bocquet, Jean-Luc Fromental, Didier Brunner... et bien d'autres.

La pétition est désormais rendue publique et peut-être signée ici, la encore elle a récolté d'autres signatures prestigieuses (Charles Berbérian, Gabriel Yacoub, Frédéric Bézian, etc.) 

Gageons qu'elle saura atteindre sa cible !

Posté par maelrannou à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2014

The Pirouettes - Fan Art

Voilà une chose étrange. Dessiner n'est pas naturel pour moi. Encore moi pour un fan-art. Encore moins en couleur.

Et pourtant, l'électro-pop-désinvolte des Pirouettes m'a balancé une image dans la tête. Seul moyen de s'en débarrasser, la foutre sur le papier.

pirouettes

 

Les Pirouettes c'est Leo Baker Creek & Vickie Chérie

Le site des Pirouettes

Leur Facebook

mes deux chansons favorites :

Danser dans les boîtes de NuitLe Dernier Métro

Posté par maelrannou à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2014

Et sur Bodoï dites moi ? 3/3

Dernière salve de rattrapage des articles partus depuis mars sur Bodoï. Cette fois-ci vous croiserez du Spirou récent mais déjà patrimonial (dans sa meilleure forme), une autobio enseignante réaliste et dramatiquement drôle, un nouveau hérault (voire héros) de l'humour absurde et cet inévitable et bon vieux Gil Jourdan, que je ne lacherai jamais...

 

spirouint une année

 tillieux

viedef

(clique sur les images si tu l'ose)

Posté par maelrannou à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2014

Et sur Bodoï dites moi ? 2/3

Suite logique de la note d'hier, des articles en vrac venus de Bodoï. On y trouve deux déception - en BD alternatvie et en Disney fantomatique - et quelques véritables bonheurs : du patrimoine très contemporain du à The Hoochie Coochie, les mémoire dessinées d'un auteur et directeur artistique majeur mais encore méconnu et un zoom sur une série jeunesse absolument délectable dont il faut parler impérativement !

 

drakkar rosy

fantomia michel 

mokeit

(clique sur les images, mecton)

Posté par maelrannou à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2014

Et sur Bodoï dites moi ? 1/3

Je n'ai pas fait le point de mes articles sur Bodoï depuis le mois de mars. Il y en a pourtant eu, et pas mal ces derniers temps pour rattraper quelques retards ! Je vais rapidement posté (une note par jour) chacun de ces articles par volées de cinq. Pour cette fois des chroniques autobios, un beau livres sur la chanson napolitaine, le fascinant trait de Girard et ses obsessions maladives, la réédition tant attendue de Copi et une réédition moins attendue mais fort intéressante d'une BD d'aventure.

2mill  chanson 

collect copi

 dieter 

(clique sur les images)

Posté par maelrannou à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2014

Entretien avec Victor Hussenot

Après le monumental entrentien avec José Roosevelt (que je ne serai que trop vous recommander d'aller lire), en voici un nouveau - achevant sans doute ma saison du9ienne. Cette fois, il s'agit d'un très jeune auteur, mais passionant, à savoir Victor Hussenot, qui à l'avantage de faire non seulement une BD expérimentale passionante, mais en plus de savoir en parler. Création ET discours pertinent, il ne m'en fallait pas plus pour aller l'interroger.

huss

 

comme d'hab, on clique sur l'image

Posté par maelrannou à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 juin 2014

Cartographier Montréal

Après le focus sur Michel Hellman, je parle encore du travail de ce fascinant auteur sur Du9, mais cette fois au sein d'une étude croisée de trois livres (deux bandes dessinées et un roman) mettant tous en scène un quartier différent de Montréal. Paru dans un temps proche, cette similitude de volonté m'a interrogé et m'a poussé à rédiger ce texte sur les cartographies imaginaires réalisées par des auteurs québécois contemporains.

cart
(clic sur l'image)

Bientôt, le point sur de nombreux articles sur Bodoï (avec, comme toujours, beaucoup de patrimoine).

Posté par maelrannou à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2014

Tranzistor

Je suis ravis d'entrer dans le sommaire de Tranzistor, une revue gratuite consacrée aux musiques actuelles en Mayenne. Contrairement à de nombreux gratuits Tranzistor a une ligne exigeante et n'est pas bouffé de pub, c'est vachement chouette. J'ai participé au n°53, y étrennant "Le Casque et la plume", chronique de livres en liens avec la musique. Pour ce premier tir, je parle d"Une histoire d'hommes, de Zep.

Pour lire le numéro en ligne, cliquez sur la couv, ma chronique est en dessous.

tra

csuqe

Posté par maelrannou à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2014

FOCUS MICHEL HELLMAN

Sur Du9 la semaine dernière j'ai eu le plaisir de co-organiser avec ma collègue Claire Laxtague un genre de focus sur cet auteur québécois passionant.

Ainsi j'ai écris un papier sur Petit Guide du Plan Nord (L'Oie de Cravan, 2014), qui vient de sortir et que je recommande vivement. Je l'avais d'abord rédigée pour mon blog de politique québécoise (lors d'un petit focus sur la question autochtone), puis l'idée a germée de le publier aussi sur Du9...

michel3

 

(clic)

... Mais aussi que Claire en profite pour écrire un article sur Iceberg (Colosse, 2010), premier livre de Michel et véritable chef d'oeuvre, dont elle voulait parler depuis longtemps. Elle le fait donc, de manière très intelligente et pertinente. J'en parlais sur 1fanzineparjour (beaucoup moins bien) il y a longtemps déjà...

michel2

(clic)

Enfin, pour mémoire, je vous renvois à l'entretien que j'avais eu avec Michel, lui-aussi paru sur Du9, quand son livre Mile End (Pow Pow, 2012) venait de sortir :

michel

(clic)

Posté par maelrannou à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,